Un forum RPG directement inspiré de la série anglaise Skins ! Beaucoup de personnages libres !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fura Baika

Aller en bas 
AuteurMessage
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 20:28

Fura Baika :

Nom : Baika

Prénom : Fura

Âge : 17 ans

Famille : Fura n'a plus de famille depuis longtemps. Il ne lui reste rien, hormis des souvenirs.

Physique : Fura a un côté sauvage qu'elle ne cherche pas à cacher. Elle a des cheveux fins, noirs, qui lui arrivent aux épaules. Sa frange lui couvre entièrement les yeux, et s'arrête en haut de ses joues. Elle est plutôt frêle, mais bien plus rapide que la normale. Elle battrait n'importe qui à la course. Elle a des yeux noirs, qui tranchent avec sa peau aussi blanche que de la craie.

Fura a des mains très fines, et ses gestes sont en général très précis. Elle peut enfiler un fil dans le chas d'une minuscule aiguille en un seul coup. Lorsqu'on la voit, on comprend directement que l'on est pas le bienvenu, car son aura est sombre, hostile. Et les personnes qui ont déjà croisé son regard osent rarement le soutenir. Elle a beau être presque insignifiante, fragile comme un brin de paille, elle est terrifiante, avec son regard noir qui semble être celui d'un démon.

Caractère : Fura mériterai le titre de Véritable Furie Ambulante n°1. Elle est d'ordinaire très calme. Fura est très solitaire, elle n'a aucun ami, et ne fait pas confiance aux humains qu'elle croise. Elle se lève seule, elle petit-déjeune seule, elle pars au lycée seule, elle s'assoit seule, elle mange seule, elle suis ses cours seule, elle rentre seule et elle se couche seule. Elle est très patiente, elle peut attendre des heures quelque chose. Elle a un esprit vif, et est très perspicace. Mais...

Fura, comme il est écrit plus haut, n'a aucune confiance dans le reste du monde. Elle est silencieuse, ne parle jamais, sauf lorsqu'elle est interrogée en cours, et repousse les rares avances qu'on lui fait. En raison de son apparence frêle, bien des gens la sous-estiment. Et c'est là qu'elle est la plus dangereuse. Car lorsqu'une personne, amusé de la croire si innofensive, fait l'erreur de la sous-estimer, en général... Il en bave. Elle est plus vive et rapide qu'un félin, a d'exellents reflexes, et, surtout, est très précise. Elle connait très bien les points sensibles de l'anatomie humaine, et s'y connait assez en acuponcture pour faire hurler ses ennemis, les faires tomber dans les pommes, ou au moins les paralyser un bon bout de temps. Elle n'a aucun scrupule à blesser les être humains, que ce soit physiquement ou moralement. Elle a apprit à ne faire confiance à personne, et à ne jamais tendre la main : on pourrait trop facilement la lui arracher.

Histoire :

Fura est née en pleine rue. Dans une ruelle sombre, plus précisément. Sa mère, Hannah, était tombée dans la prostitution à l'âge de 15 ans. Ses parents avaient donc décidé de ne plus jamais la revoir. Trois ans plus tard, elle était tombée amoureuse. Encore une fois, car c'était son premier amour qui l'avait forcé à se prostituer. Celui-ci était gentil. Il l'aida à remonter à la surface, elle qui était en train de couler, et lui offrit un toit, à manger, et assez d'argent pour survivre.

Jusqu'au jour où Hannah tomba enceinte.

Car lorsqu'il l'apprit, Reiji Maeda devint fou furieux. Il chassa la jeune femme de la maison, sans le moindre scrupule, et lui interdit de revenir.

Hannah se débrouilla seule, allant de petits boulots à petits boulots, acceptant tous travaux, même au noir. Hormis la prostitution, le meurtre, ou le vol. Elle était trop jeune et trop occupée à lutter pour penser à se renseigner sur l'avortement, ou autres. Lorsqu'elle se présenta pour se débarrasser de l'enfant, elle était enceinte de quatre mois. Les gens hésitaient plus à l'embaucher, à cause de son ventre. Mais c'était trop tard : à ce stade-là de la maternité, l'enfant est considéré comme un être humain doté de conscience. Le tuer est donc un délit.

Obligée d'abandonner le minuscule appartement qu'elle louait par manque d'argent, elle resta dans la rue. Jusqu'au jour où elle mit cet enfant au monde. Fura. Il lui semblait se souvenir que ce prénom signifiait Ombre, mais elle ne se souvenait pas où elle l'avait entendu.

Ombre. Car elle était née dans l'ombre d'un vieil hôpital désafecté. Parce qu'elle n'avait pas poussé un seul cri lors de sa naissance. Parce qu'elle était née loin de tout bonheur, de toute lumière.

*****

L'enfant pleure, courant dans la rue. Les larmes détrempent ce qui reste de son T-shirt trop grand, mais elle ne pousse pas un seul cri. Elle a neuf ans et est seule... Si seule...

Les autres enfants ne veulent pas d'elle. Elle est trop pauvre. Elle est à peu près propre, parce qu'elle arrive avant l'ouverture pour se laver le cou, les mains et le visage dans un des lavabos des toilettes. Mais ses vêtements, sont sales, toujours trop petits ou trop grands, rarement propres, et souvents portés plusieurs jours de suite,
montrent bien qu'elle n'a pas d'argent. Elle mange seule, dans la cour, si elle a quelque chose à manger. Pendant que les autres se dirigent tous ensembles à l'extérieur où à la cantine. Et elle est trop intelligente. Elle a trop de bonnes notes. Sauf en sport. Elle n'a aucune force. Et aujourd'hui, elle en a bavé. Un groupes de filles de sa classe lui ont proposé de venir avec elles. Naïve, soudainement remplie de joie, elle a accepté, s'est levée de son banc, et les a suivies. Erreur. Acculée dans un coin de la cour, incapable de s'enfuir, elle a enduré en silence les tortures de ses camarades. Elles lui tirèrent violement les cheveux, de quoi lui donner les larmes aux yeux. La chef de ce petit groupe d'enfant la griffa violement au visage. Voyant les larmes aux yeux de Fura, elle sourit, et lui ordonna de manger l'herbe et les feuilles qu'elle lui tendit. L'enfant refusa, et ferma la bouche, ce qui ne découragea pas ses tortionnaires, qui lui pincèrent le nez, la forçant à ouvrir la bouche pour respirer. A moitié étouffée par l'énorme quantité de végétation, elle fut obligée de tout avaler. A chaque fois qu'elle tentait de s'échapper, les autres la repoussaient violement contre la grille. Lorsque finalement, elle parvint à se faufiller, bousculant une des filles, l'enfant la saisit par son T-shirt pour se rattraper. Le tissu, usé, se déchira. Fura se dégagea, mais la petite fille se mit à pleurer, et une autre se précipita vers une maitresse qui passait par là. Fura
se fit gronder pour avoir aggressé les filles, qui jouaient tranquillement, et déchiré ses habits. A ce moment
précis, la cloche sonna. Voyant que le jardinier sortait de l'école, la petite fille saisit sa chance, et s'enfuit en courant de toutes ses forces. Elle sortit en trombe de l'école, en larmes, laissant son cartable et ses affaires dans la classe, et disparut dans les rues.

Ce n'était pas la première fois que des camarades l'embêtent. Elle était habituée à se faire insulter, enquiquiner, bousculer, mais jamais ce n'était allé aussi loin. De plus, le silence de l'enfant frustrait ses camarades. Elle pleurait toujours en silence. Elle ne criait jamais. Car, contrairement aux autres enfants, elle avait comprit que crier ne permettait pas de faire venir les choses. Lorsqu'on a mal, crier ne fait pas partir la douleur. Elle ne matérialise pas non plus à manger, ou de l'aide. Ce n'est que de l'énergie perdue.

*****

La jeune fille ouvrit de grands yeux étonnés.

Quoi ?

Elle était dans un appartement minable que sa mère et elle-même arrivaient à peine à payer. Elle avait 16 ans. Sa mère, dans un état pitoyable, venait de lui annoncer qu'elles venaient d'hériter d'une grande fortune, celle de la famille Baika. Les parents d'Hannah étaient morts dans un accident, et comme il n'y avait pas eut de testament, tout revenait à la femme et son enfant. Un million de dollars, en comptant les meubles, objets de valeur, et la maison.

  • Oui. C'est finit. Tout est fini, mon ange !
Elle regarda silencieusement sa mère. Ne disant pas un mot, elle jeta un coup d'oeil vers la fenêtre. Elle avait deux mois de vacances... Deux mois de travail non-stop, mais, en tout cas, sans avoir à subir ses camarades de classe.
Elle se recroquevilla sur le canapé, en quête de sommeil. Du coin de l'oeil, elle vit sa mère saisir discrètement un objet dans un tiroir, puis se l'enfoncer dans le bras. Seringue, drogue, danger, pensait l'enfant, mais qu'y pouvait-elle ? Elle ferma les yeux, tentant de penser à autre chose.

Trois mois plus tard.

  • Hey, Fura ! Ca te dirait de venir chez moi ? J'ai invité des amis, on révisera, et ce sera amusant !
Fura se tourna vers son interlocutrice. Mathilde, une camarade de classe, sa meilleure amie. Une fille plutôt sympa, qui était venue vers elle à la rentrée scolaire. Fura hésita. Elle n'était jamais allée chez quelqu'un d'autre, mais avait cru comprendre que ça se faisait souvent, entre amis. Maintenant qu'elles n'était plus fauchée, qu'elle avait un toit, des vêtements normaux, à manger, c'était peut-être normal, que ses nouveaux amis le lui proposent...

  • D'accord... Murmura-t-elle.
Elle avait passé ces dernière années à fuir, à lutter. Elle avait apprit à esquiver, à courir vite pour éviter les ennuis. Maintenant, elle pouvait enfin être une fille normale.

Elle regretta d'avoir accepté lorsqu'elle vit Mathilde verrouiller la porte, et que les seules autres personnes à être dans l'appartement de son "amie" était un groupe de garçons de la classe. Un groupe qui avait un peu forcé sur l'alcool, et qui la regardaient avec un air amusé. Elle su qu'elle avait eut tort lorsque l'un d'entre eux la saisit par la taille et tenta de l'embrasser dans le cou. Elle lui planta instinctivement deux doigts dans le ventre, se dégageant. Le garçon se plia en deux, mais, Fura ne put s'enfuir, elle qui était enfermée. Acculée à un coin de la pièce, seule, car Mathilde ne faisait rien pour l'aider, elle ne put se libérer de l'étreinte des quatres garçons, qui la frappèrent plusieures fois à l'estomac et à la tête.

  • P*****, tu m'as fait mal ! S'écria le garçon qui avait tenté de l'embrasser, se dirigeant vers elle. Mais tu vas être sage, maintenant, hein ?
  • Vas te faire foutre !
Il la gifla. Fort. Et Fura, trop faible pour se libérer, n'eut qu'à attendre que ça passe. Attendre qu'ils aient eut ce qu'ils voulaient. Attendre, en se mordant la lèvre jusqu'au sang, qu'ils se décident à la laisser.

  • Tu as de la chance ! Fit l'un de ses violeurs lorsqu'ils se décidèrent enfin à la lâcher. T'étais bonne, alors si tu nous payes et que tu la boucles, on te butera pas, okay ? On te laissera sortir en un seul morceau. Ca te vas ?
A moitié évanouie, couverte de sang – le sien -, la jeune fille hocha la tête, et désigna son sac. Son interlocuteur sourit et alla fouiller à l'intérieur, mais son silence énerva un autre des garçons qui l'embrassa brutalement.

  • Tu peux pas parler, s***** ? Fit-il, lui assénant un violent coup dans la poitrine.
Le tuer ? Ne pas le tuer ? Elle connaissait des points assez douloureux pour le faire tomber dans les vapes. Un coup de poing dans la gorge pourrait peut-être suffire. Le tuer ? Ne pas le tuer ? Non. Si elle le tuait, elle ne sortirai jamais vivante....

  • Allez, dégage, c**** ! Sors de là ! Fit un mec, lui jetant ses vêtements à la figure.
Fura se leva, et se dirigea vers la sortie. Une main la saisit par l'épaule.

  • Nan. C'est une p***, elle sortira sans fringue ! Fit Mathilde, lui arrachant les vêtements des mains.
Fura fut violement poussée à l'extérieur de l'appartement. Essuyant ses yeux, elle détala, et ne s'arrêta de courir que lorsqu'elle arriva à la maison. Elle fila dans sa chambre, enfila de nouveaux vêtements, et se dirigea vers le salon. Elle se figea.

Sa mère. Par terre. Morte. Une overdose.

Elle se précipita dans sa chambre. Inspira. Expira. Réfléchit. Si on l'apprennait.... Elle se retrouverai dans une familel d'accueil. Personne ne devait le savoir. Et pour que personne ne le sache, il fallait....

Elle se précipita sur son téléphone. Achetta une autre maison. Loin. A Bristol. Sous le nom de sa mère. Elle imita sa signature. Et jeta le corps de sa mère dans un fleuve une fois la nuit tombée.

*****
Et maintenant ? Maintenant, rien n'a vraiment changé. Comme avant, Fura ne fait confiance à personne. Elle reste dans l'Ombre. Elle est Ombre. Ombre Blanche. Baika Fura. Elle reste seule, parce que la solitude est sa seule
amie, et la seule à ne jamais lui avoir fait de mal. Elle est dans un nouveau lycée, où tout le monde ignore qu'elle
a plus d'argent que la majorité d'entre eux. Où tout le monde ignore que sa mère est morte. Et où tout le monde ignore son existence, car elle se fait discrète pour que personne ne fasse attention à elle.

Après tout, qui fait attention à l'Ombre ?

Affinités avec d'autres personnages ? Non

Post Vacant : Non

Personne sur l'avatar : Faut que je trouve quelqu'un, je sait, j'ai honte....

Code :
Spoiler:
 

Mwa

Surnom : Vous pouvez m'appeller Erwei-O-Kima, ou plus simplement Erwei.

Âge : 15 ans au dernières nouvelles.

Comment avez-vous connu le forum : Grâce à ma jumelle (qui se reconnaitra !)

Comment trouvez-vous le design : Super. Surtout l'icône pour les forums/posts verrouillés !!! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxxie Oliver
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 01/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 21:00

Ma jumeeeellllleee !!!!! *câlin* ton perso est...très spécial ! Je suis sure que Maxxie va se faire un plaisir d'aider ta ptite Fura ! Surtout qu'il lui feras pas de mal il est GAY ! loool

Plus que ta photo, mais je te valide !!

_________________

Hey, you ! Yes, YOU, Invité. Do you prefer me as Angel or Devil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 21:59

^^

Vas d'abord falloir l'apprivoiser.... C'est un vrai chat sauvage, tu sais ?
Du genre à s'enfuir en courant...
Et comme tu l'as vu, même les filles sont méchantes avec elle. Alors gay ou pas, pour elle, c'est pareil... T_T
Merciiiiii ^^
Pour la photo, je vais chercher something...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 22:33

J'aiiiii trouvé un ava ^^ *toute contente*
C'est Yuna Ito ^^
Faudra juste que je trouve un moyen de cacher/changer les phrases, parce que ça correspond pas trop au perso....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxxie Oliver
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 01/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 22:41

ahahah ! Ta jumelle vient d'arranger le ptit détail en 2 minutes ^^

Spoiler:
 

puis t'en fait pas ! Maxxie lâchera pas l'affaire, il serait même du genre à s'en vouloir pour son malheur ! lol

_________________

Hey, you ! Yes, YOU, Invité. Do you prefer me as Angel or Devil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Lun 11 Aoû - 23:05

Ooooooh, merciiiiiiii !!!! *poutou*

Mdr, j'espère qu'il est patient, alors, parce que.... xD voilà, kwa...

Au fait, avec elle, je vois plutôt des rps courts, parce qu'elle a tendance à s'enfuir assez facilement. Et parce que dans la vie, on se croise et on n'a pas toujours 3 heures pour discuter, ce qu'on oublie trop facilement dans les rps.



Ca te dis, un rp avec ma petite ombre blanche, alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Christopher Miles

avatar

Nombre de messages : 11
Age : 27
Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: Fura Baika   Mar 12 Aoû - 2:05

Welcomme =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michelle Richardson

avatar

Féminin Nombre de messages : 36
Age : 28
Humeur : =)
Date d'inscription : 04/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 18 printemps.
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Mar 12 Aoû - 2:52


    Bienvenue à toi ! =)


    [Dsl pour mon absence, je répond à mes RP demain ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Mar 12 Aoû - 9:56

Merciiiiiiii !! ^^ ♫

*fait des câlins à tout le monde*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxxie Oliver
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 01/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Mar 12 Aoû - 14:51

lol Fura > oui un rp avec elle sa me tente bien ! puis pas trop court quand même hein ? ^^' ou autrement on en fait plusieurs lool

Chelle > No problem =) contente que tu sois toujours parmi nous lol tu as bien le droit de t'absenter quand même ^^ mais signal le même si c'est pas long si tu le peux bien sur oki ? Smile

_________________

Hey, you ! Yes, YOU, Invité. Do you prefer me as Angel or Devil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skins-rpg.forumactif.org
Fura Baika
Chef Modo
Chef Modo
avatar

Féminin Nombre de messages : 113
Age : 25
Humeur : Elle était bien jusqu'à ce que tu arrive
Date d'inscription : 11/08/2008

-Your Character-
Statut: Here !
Age :: 17 ans
Lover(s) ? Friend(s) ? Enemie(s) ?:

MessageSujet: Re: Fura Baika   Mar 12 Aoû - 14:57

t'inquiètes pas, je comptait bien en faire plusieurs ! ^^
C'est où tu veux, quand tu veux ! ♫
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fura Baika   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fura Baika
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche d'information [pv=> Fura]
» Le Fûrâ - Mission #6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Skins-Rpg :: ●Before_ :: ▪ [Passport] :: -Accepted--
Sauter vers: